REFLUX GASTRO OESOPHAGIEN, BRÛLURES D’ESTOMAC ET OSTEOPATHIE


Le reflux gastro-œsophagien est une remontée du contenu de l’estomac (aliments et acides) dans l’œsophage. Il est généralement dû à un mauvais fonctionnement du cardia, sphincter à la jonction entre l’œsophage et l’estomac, mécanisme anti-reflux naturel. L’estomac émet des sucs gastriques, des substances très acides qui aident à la digestion des aliments. Or, la paroi de l’œsophage n’est pas conçue pour résister à l’acidité du contenu de l’estomac. Le reflux entraîne donc une inflammation de l’œsophage, qui se traduit par des sensations de brûlure et d’irritation.


Dans les récidives aiguës, les reflux gastriques répétés peuvent causer des lésions à l’œsophage. On distingue :

· Le reflux gastro-œsophagien « physiologique » intermittent n’entraînant pas de complications. Les symptômes surviennent surtout après les repas, la nuit ou en position penchée en avant. C’est un phénomène normal lorsqu’il est peu fréquent, bref et non douloureux.

· Le reflux gastro-œsophagien qui dure et qui est fréquent. Dans ce cas, les remontées acides de l’estomac sont importantes, très fréquentes et prolongées dans le temps. L’acidité du liquide gastrique irrite la muqueuse de l’œsophage et peut être responsable de l’œsophagite, à savoir une inflammation de la muqueuse.


Les causes et personnes plus à risques :

- Les personnes souffrant d’une hernie hiatale (une partie de l’estomac remonte dans la cage thoracique).

- Certains médicaments peuvent provoquer ou aggraver les symptômes du reflux gastro-œsophagien : l’aspirine, les anti-inflammatoires non stéroïdiens, les dérivés nitré, les inhibiteurs calciques, les œstro-progestatifs ou pilules contraceptives.

- Les femmes enceintes (notamment au cours des derniers mois de grossesse) : le fœtus exerce en effet une pression supplémentaire sur l’estomac. Dans ce cas, le reflux est provisoire.

- Les bébés de 3 à 4 mois, car leur système digestif n’est pas mature.

- Les personnes obèses ou en surpoids, notamment en raison d’une plus grande pression abdominale.

- Les personnes âgées de 50 ans et plus : avec l’âge, le sphincter œsophagien se relâche plus facilement, ceci peut entraîner du reflux.

- Le stress qui aggrave les symptômes du reflux.

- L’alimentation : trop copieuse, trop grasse ; les fruits et aliments acides tels que les tomates et les agrumes ; les épices (la plupart sont irritantes), les oignons, les vinaigrettes, le lait de vache

- D’autres facteurs favorisent l’apparition de RGO comme la consommation répétée de boissons gazeuses, l’alcool, le tabac, le chocolat et le café qui ont tendance à diminuer le tonus du sphincter œsophagien.


Les symptômes du reflux gastro-œsophagien peuvent se manifester par :

- Un pyrosis. Le pyrosis est une sensation de brûlure derrière le sternum après un repas. Cette sensation est due au fait que les cellules de l’œsophage ne sont pas conçues pour résister au pH très acide présent dans l’estomac.

- Un enrouement de la voix

- Des difficultés à avaler

- Des régurgitations acides sans nausée ni effort de vomissement,

- Parfois des suées et une toux nocturne,

- Des douleurs épigastriques se retrouvent chez ¼ des sujets.

Ce type de douleur n’est pas anodin, elle passe rarement « toute seule ». En effet, les complications dues aux RGO peuvent rapidement s’avérer graves sans traitement. La formation d’ulcère peut survenir avec le temps et dans les formes les plus graves, donner une œsophagite voire un cancer. C’est pour cela qu’il est important de consulter un médecin si le reflux gastro-œsophagien persiste depuis un certain temps et s’accompagne d’une dysphagie (difficulté à déglutir).


Traitement ostéopathique :

Le reflux gastro œsophagien est un motif de consultation assez fréquent en ostéopathie. Cependant, il est à noter que cette dernière ne permet pas de soulager les RGO dues à des hernies hiatales particulièrement importantes (la chirurgie sera parfois inévitable). Toutefois, ces cas restent relativement rares, le diagnostic étant généralement posé suffisamment précocement.

Dans tous les autres cas, l’ostéopathie peut se révéler intéressante.

Nous allons favoriser la mobilité des différentes structures autour de l’estomac et de l’œsophage, notamment du diaphragme. Pour cela, nous traiterons les zones d’insertion de ce puissant muscle : la colonne vertébrale, le sternum, les côtes. Nous agirons également sur l’estomac et ses rapports viscéraux (adhérences, perte de mobilité, etc.) afin qu’il retrouve une mobilité correcte. Les techniques viscérales vont permettre de rendre le tonus et la mobilité du sphincter inférieur de l’œsophage. De plus, un traitement crânien permettra de rééquilibrer le système neuro-végétatif (par une action entre autres sur le nerf vague : nerf qui innerve la majorité des organes de la cavité abdominale). Le système neurovégétatif contrôle aussi les sécrétions gastriques. Ainsi nous pourrons relâcher au besoin les tensions en regard des structures présentes sur ces trajets neurologiques (crâne, clavicule, thorax, diaphragme, abdomen...).

Selon la nature et de la gravité du reflux gastrique, le traitement sera uniquement ostéopathique ou accompagné d’autres actes médicaux.


Conseils :

-Les aliments curatifs à consommer

- Miel naturel (une cuillère avant de se coucher)

- Pommes à croquer (non acides) notamment lorsque vous sentez venir une remontée acide

- Consommez davantage de fruits bien mûrs (poires, pêches, papaye, figues) et de légumes (asperges, poireaux, courgettes, betteraves, salades) non acides.

- Privilégiez la consommation des féculents à base de céréales,

- Mangez des fibres

- Lentilles, les haricots sont des légumes secs excellents pour neutraliser naturellement l'acidité gastrique.


-Règles d'hygiène élémentaires

- Ne surchargez pas votre estomac. Il est préférable de manger en plus petite quantité et plus souvent.

- Prenez tout votre temps pour manger. Faites un effort pour bien mastiquer les aliments.

- Évitez de manger juste avant d'aller vous coucher (attendez au moins deux heures).

- Veillez à ce qu'aucune pression ne s'exerce sur votre estomac (vêtement trop ajustés, ceinture trop serrée).

- La nuit inclinez un peu le buste, oreillers ou un petit coussin sous matelas

- Éviter le stress (sport ou activité pour évacuer, respiration abdominale, consultation ostéopathique pour éliminer les tensions accumulées...)

- Ne fumez pas

- Limitez l’alcool


Cabinet d’Ostéopathie Lemarchand Aurélie & Raess Arnaud, Ostéopathes D.O.

17 av Félix Faure 06500 Menton, www.osteopathes-menton.fr

0 vue0 commentaire

© 2020 par OSTEOPATHES MENTON LEMARCHAND Aurélie & RAESS Arnaud

17 AVENUE FELIX FAURE 06500 MENTON

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now